Le héron cendré


Nom scientifique : Ardea cinerea
Famille : ardeidés
Taille : 90 à 100 cm
Poids : 1600 à 2000 grammes
Âge maximum : 25 ans
 


Aspect
Le héron cendré a un plumage à dominance grise, un cou blanc et une poitrine tachetée de noir, une tête blanche avec des lignes noires s'étirant de l'œil à l'arrière du cou. Son bec, en forme de poignard et ses pattes sont jaunes. Lorsqu'il est jeune, son apparence est plus terne, avec les motifs de la tête moins marqués. En vol, les ailes sont très amples, le cou replié et les longues pattes pendantes.

Comportement
Le héron cendré est un grand échassier solitaire. Très prudent, il est rarement observé dans les jardins, mais il peut toutefois être attiré par les mares pour pêcher des poissons ou des grenouilles. Il reviendra alors jusqu'à ce qu'il ait épuisé cette source très ponctuelle de nourriture. Timide, on le voit s'envoler précipitamment quand il est dérangé. Il faudra alors s'armer de patience pour observer sa pêche à l'aube ou le soir. Les pisciculteurs qui voient l'arrivée d'un Héron cendré d'un mauvais œil devraient prendre contact avec une organisation de protection des oiseaux.

Les hérons cendrés nichent généralement en colonie (héronnière), laquelle peut être fréquentée durant des siècles. La période de couvaison débute tôt souvent avant que les premières feuilles n'apparaissent sur les arbres.

Habitat
Présent dans toutes les eaux où il peut pêcher.

Aire de répartition
Niche en France, essentiellement dans le quart nord-est du pays et dans les régions marécageuses de l'ouest (Charente-Maritime, Vendée). En Belgique, niche dans l'extrême nord du pays.

Reproduction
Période de nidification : février à juillet.
Nombre de couvaisons : une couvée, parfois deux.
Nombre d'œufs : 4 à 5 œufs bleu clair.
Incubation : 25 à 26 jours (2 sexes).

 

Nids

 Les hérons cendrés nichent en colonies au sommet des arbres. Des nids isolés présagent parfois la fondation d'une nouvelle colonie. Le nid est bâti avec une structure grossière de branchages et de bâtons. Il est édifié par les deux sexes. La héronnière sert parfois de dortoir en hiver.

Type de nichoir :

N'utilisent pas les nichoirs.
Envol : 50 jours.
Emancipation : 2 à 3 semaines après l'envol.
Taux de survie : 70 %

Migration
Migrateur partiel, parfois sédentaire dans nos régions.

Voix
Le cri le plus fréquent est un fraank puissant et rauque.

Nourriture naturelle
Le héron cendré se nourrit principalement des poissons et des batraciens, mais, lors d'hivers rudes, il est parfois obligé de se contenter de petits oiseaux et de rongeurs.

Mangeoires
Si l'hiver est froid, il visite parfois les mangeoires garnies de déchets de cuisine et les étangs de jardin peuplés de poissons rouges.


 

 

          Cliquez sur le lien !                     

   

  http://www.oiseaux.net/oiseaux/heron.cendre.html