Le chevreuil

                      

                        

 

Espèce : Capreolus capreolus

Genre : Capreolus

Famille : Cervidés

Ordre : Artiodactyles

 

 

 

 

Le chevreuil vit en sédentaire dans la plupart des forets de France.

Le chevreuil, qui se contente de peu, se trouve aussi bien dans les boqueteaux de plaine que dans les grandes forets, dont il affectionne les lisières, et en montagne, jusqu’à 1 500 m.

Depuis plusieurs années, le plan de chasse, malgré ses imperfections et l'indiscipline des chasseurs, laisse entrevoir une nette progression du nombre de ces petits cervidés.

Le chevreuil est chasse a courre, aux chiens courants, en battue; l'approche procure les plus belles émotions, le vieux chevreuil étant aussi rusé que méfiant.

L'équilibre naturel des sexes est a rechercher afin d'obtenir des animaux forts et sains portant de beaux trophées. L'animal étant polygame, comme tous les cervidés, on peut rompre la proportion en, faveur des chevrettes, mais on perd alors en qualité ce que l'on gagne en nombre.

 


  • Caractéristique:

Le chevreuil pèse 15 a 25 kg et peut même atteindre 30 kg; Il mesure environ 70 cm au garrot. Le mâle est appelé brocard, la femelle chevrette et le faon chevrillard, a partir de 6 mois.

Le pelage, roux vif en été, devient gris ­marron en hiver, une épaisse toison de poils creux assurant une protection efficace contre les grands froids. En toutes saisons, le chevreuil porte une tache claire, presque blanche, à sa partie postérieure, qu'on nomme rose au miroir. Le terme de serviette, souvent employé à tort, est réserve à la tache jaunâtre que les vieux animaux portent souvent sous la gorge.

Le chevreuil a l’ouïe et l'odorat très fins; sa vue est bonne, mais elle n'a pas l'acuité sélective du cerf. Très sensible aux maladies parasitaires, la strongylose pulmonaire en particulier, l'animal peut vivre environ 12 ans. Les bois ne donnent que peu d'indications sur l'age de l'animal. Seule l'étude des dents de la mâchoire inférieure peut en donner une idée précise. Les crochets, très rares, sont un trophée précieux.

 

  • Comportement et reproduction:

Léger et gracieux, le chevreuil vit en petits groupes familiaux, mais la fidélité du couple est une légende. Le brocard, dangereux et sournois avec les siens, s'impose aux chevrettes par la force et, au moment du rut, Il court de l'une à l'autre, s'il peut évincer ses rivaux. Il marque son territoire en se frottant aux branches et ne tolère sur celui-ci aucun congénère mâle.

Le rut a lieu de la fin de juillet au début d'août. En mai, la chevrette, après une gestation de 9 mois, met bas 1 ou plus souvent 2 faons rayes de blanc.

Le chevreuil est très expressif pendant le rut, voir violent.

Notons aussi le phénomène d'ovo-implantation différée chez la chevrette. Elle portera de 280 à 300 jours.

 

  • Alimentation:

Exigeant en ce qui concerne sa nourriture, le chevreuil sort au gagnage le soir, peu avant la tombée de la nuit. Ses dégâts dans les prés et les cultures sont relativement peu important, du fait qu'il absorbe souvent de petit quantité et se nourrit bien souvent seul, au contraire de certains animaux qui peuvent dévasté en harde certains coin. Il se nourrit de feuilles et de bourgeons dans les taillis, de fruits sauvages, glands et faines en automne, de feuilles de ronces et de framboisiers, de gui et de lierre en hiver.

 

  • Les bois du chevreuil:

Aux environs de son 7ème mois, le chevrillard mâle laisse apparaître sa 1ère tête, 2 pivots osseux qui seront la base, sans meules, des 2 dagues qu'il portera a un an. Le processus annuel de la mue est identique a celui du cerf, mais se produit à des saisons différentes. Les brocards perdent leurs bois en octobre-novembre, refont leurs têtes en hiver, pour «toucher au bois» des la fin de mars. Les vieux animaux muent avant les jeunes.

Le brocard cause quelques dommages aux jeunes arbres en y frottant ses bois pour frayer au printemps et, ensuite, pour marquer son territoire.

 

Daguet a un an, le brocard fait sa 2ème tête, quatre ou six-cors, avec une petite meule; ensuite, avec l'age, la meule épaissit, les perlures sont plus abondantes, mais le nombre des pointes n'augmente plus. La tête classique porte six cors et atteint son plein développement a 5 et 6 ans. Les têtes bizarre des (les bois présentent des anomalies) sont fréquentes et l'on trouve les formes les plus variées. Comme pour le cerf, le développement du trophée dépend de la force de l’animal et de la richesse de son territoire.

 

 

 

                   Pour en savoir plus, veuillez ouvrir le lien

 

 

http://www.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/animaux/dossier/faune/20070921-143557-701828/@@index.html